E-cigshow… parlano di noi

 

………la prima parte dell’articolo è visibile qui…..

 

Viva Italia !

Franchement, le liquide français faisait assez grise mine. E.Senses, Vaponaute, Thenancara, avaient tous choisi d’être ailleurs. Nous étions dans la déprime, trouvant tout juste l’enthousiasme de louer les initiatives eeBox de la boutique Kitclope. Des assortiments de plusieurs marques autour d’une saveur, afin de choisir le fabricant qui vous va, pas bête et pas très cher. Et un abonnement mensuel qui permet de recevoir une boîte de liquides au choix. Malheureusement limitée pour l’instant à trois grandes marques, l’idée, venue des USA, est sympa.

Quand soudain, dans la nuit, une flamme jaillit : l’Italie !

AMhOQpv

La marque italienne DEA ne propose que des mono-arômes, en dehors de tabacs complexes et de deux fleuris malheureusement indisponibles à la dégustation pour cause de y en a plus. Mais un bon café, une bonne vanille, une excellente noisette, ça fait toujours plaisir.

Cela dit, les deux stars du marché restent pour nous les artisans Blendfeel et Il Vaporificio.

Blendfeel propose deux lignes de flacons. Des goûts “simples” assez classe : le meilleur anis du marché, un fraise-chantilly crémeux à s’en faire des moustaches, un melon-tabac qui vous donnera le sourire, un tabac-thé follement élégant. Ça, c’est ce qu’on a goûté. Parce que dans notre boîte, le patron a glissé des liquides plus mystérieux comme Folie, Moi&Toi, Blend Black Ribes… Chic alors.

Cependant, pour nous, c’est la deuxième ligne intitulée Evolution qui décroche l’Oscar. Tenez, prenez ce liquide baptisé Amour, banane-fraise des bois-citron. Sur le papier, pas de quoi réveiller Claudia Cardinale. Mais en bouche, rien que du fruit, superbement harmonieux, en plusieurs strates estivales. Prenez aussi ce Woods, boisé et fumé mais léger comme une robe de mousseline, aux tons violine d’une figue séchée discrète, le tout vieilli en fût de chêne. “Evolution” propose trois autres mixtures tout aussi réussies, qui feront l’objet d’un plus long papier. Un boulot é-pa-tant.

Tout aussi bluffant nous sembla le travail du voisin : Il Vaporificio. La maison produit elle-même ses arômes et extraits naturels, contrôlant toute la chaîne depuis la macération des produits jusqu’à l’embouteillage. Plusieurs lignes intéressantes. Les jus “Natural”, à base d’extraits de plantes et sans nicotine, proposent d’adjoindre aux qualités gustatives les vertus végétales. Rafraîchissante Aloe Vera, relaxante Camomille-Valériane, énergétique Guarana-Ginseng. On n’est pas sûrs d’avoir ressenti les effets, mais les goûts sont délicieux.

Toutefois, ce sont leurs liquides classiques qui ont emporté notre adhésion. Cerise noire-Sambucca révolutionnaire, Myrte-Pistache inouïe, ça vaut toutes les huiles de serpent du Far West. On trépigne d’impatience à l’idée de goûter le reste.

Voilà des producteurs obsédés par la qualité, en train d’élaborer leurs propres normes de sécurité (EIM) dans le vide juridique de leur pays, préoccupés avant tout de goût. À mille lieues d’un pseudo-Eden hollywoodien dont ils n’ont que faire, ils construisent brique par brique le paradis de l’amateur de liquides avec la sûreté et l’élégance qui caractérisent déjà leur cuisine. Après les grosses Cadillac clinquantes, voici les Lamborghini, et elles en ont sous le capot.

En septembre prochain aura lieu à Paris un nouveau salon de la cigarette électronique. Ce sera l’occasion de faire le point. Quels produits frais ont tourné de l’oeil sur l’étalage, quels stratagèmes commerciaux auront passé le test de la papille. D’ici là, amis vapoteurs, il n’appartient qu’à vous de faire que les maisons françaises vous proposent des produits originaux et de qualité plutôt que des ombres et des miroirs. Comme on dit chez les Ricains : money talks and bullshit walks. Soit, en français, votez avec votre carte bleue.

 

E’possibile leggere tutto l’articolo collegandosi al sito web  www.eliquidlove.fr

l’articolo è integraòemte publicato QUI

Ringraziamo la redazione del sito WEB Liquidlove.fr

E-cigshow… parlano di noi

 

………la prima parte dell’articolo è visibile qui…..

 

Viva Italia !

Franchement, le liquide français faisait assez grise mine. E.Senses, Vaponaute, Thenancara, avaient tous choisi d’être ailleurs. Nous étions dans la déprime, trouvant tout juste l’enthousiasme de louer les initiatives eeBox de la boutique Kitclope. Des assortiments de plusieurs marques autour d’une saveur, afin de choisir le fabricant qui vous va, pas bête et pas très cher. Et un abonnement mensuel qui permet de recevoir une boîte de liquides au choix. Malheureusement limitée pour l’instant à trois grandes marques, l’idée, venue des USA, est sympa.

Quand soudain, dans la nuit, une flamme jaillit : l’Italie !

AMhOQpv

La marque italienne DEA ne propose que des mono-arômes, en dehors de tabacs complexes et de deux fleuris malheureusement indisponibles à la dégustation pour cause de y en a plus. Mais un bon café, une bonne vanille, une excellente noisette, ça fait toujours plaisir.

Cela dit, les deux stars du marché restent pour nous les artisans Blendfeel et Il Vaporificio.

Blendfeel propose deux lignes de flacons. Des goûts “simples” assez classe : le meilleur anis du marché, un fraise-chantilly crémeux à s’en faire des moustaches, un melon-tabac qui vous donnera le sourire, un tabac-thé follement élégant. Ça, c’est ce qu’on a goûté. Parce que dans notre boîte, le patron a glissé des liquides plus mystérieux comme Folie, Moi&Toi, Blend Black Ribes… Chic alors.

Cependant, pour nous, c’est la deuxième ligne intitulée Evolution qui décroche l’Oscar. Tenez, prenez ce liquide baptisé Amour, banane-fraise des bois-citron. Sur le papier, pas de quoi réveiller Claudia Cardinale. Mais en bouche, rien que du fruit, superbement harmonieux, en plusieurs strates estivales. Prenez aussi ce Woods, boisé et fumé mais léger comme une robe de mousseline, aux tons violine d’une figue séchée discrète, le tout vieilli en fût de chêne. “Evolution” propose trois autres mixtures tout aussi réussies, qui feront l’objet d’un plus long papier. Un boulot é-pa-tant.

Tout aussi bluffant nous sembla le travail du voisin : Il Vaporificio. La maison produit elle-même ses arômes et extraits naturels, contrôlant toute la chaîne depuis la macération des produits jusqu’à l’embouteillage. Plusieurs lignes intéressantes. Les jus “Natural”, à base d’extraits de plantes et sans nicotine, proposent d’adjoindre aux qualités gustatives les vertus végétales. Rafraîchissante Aloe Vera, relaxante Camomille-Valériane, énergétique Guarana-Ginseng. On n’est pas sûrs d’avoir ressenti les effets, mais les goûts sont délicieux.

Toutefois, ce sont leurs liquides classiques qui ont emporté notre adhésion. Cerise noire-Sambucca révolutionnaire, Myrte-Pistache inouïe, ça vaut toutes les huiles de serpent du Far West. On trépigne d’impatience à l’idée de goûter le reste.

Voilà des producteurs obsédés par la qualité, en train d’élaborer leurs propres normes de sécurité (EIM) dans le vide juridique de leur pays, préoccupés avant tout de goût. À mille lieues d’un pseudo-Eden hollywoodien dont ils n’ont que faire, ils construisent brique par brique le paradis de l’amateur de liquides avec la sûreté et l’élégance qui caractérisent déjà leur cuisine. Après les grosses Cadillac clinquantes, voici les Lamborghini, et elles en ont sous le capot.

En septembre prochain aura lieu à Paris un nouveau salon de la cigarette électronique. Ce sera l’occasion de faire le point. Quels produits frais ont tourné de l’oeil sur l’étalage, quels stratagèmes commerciaux auront passé le test de la papille. D’ici là, amis vapoteurs, il n’appartient qu’à vous de faire que les maisons françaises vous proposent des produits originaux et de qualité plutôt que des ombres et des miroirs. Comme on dit chez les Ricains : money talks and bullshit walks. Soit, en français, votez avec votre carte bleue.

 

E’possibile leggere tutto l’articolo collegandosi al sito web  www.eliquidlove.fr

l’articolo è integraòemte publicato QUI

Ringraziamo la redazione del sito WEB Liquidlove.fr