ZERO. Mais la  TPD ?

ZERO. Mais la TPD ?

Publié le : 12/07/2020 - Catégories : Rss feed

La première chose à dire est que ZERO ne contient aucune forme de nicotine donc il est étranger à la TPD

Lors de la présentation du produit, il a été demandé comment il pouvait être licite de mélanger des composants aux effets jugés bénéfiques dans la littérature scientifique et dans la pratique de la consommation quotidienne dans un liquide.

La question est intéressante et mérite une petite explication. D'un point de vue réglementaire, les cigarettes ainsi que les cigarettes électroniques sont soumises, comme il est bien connu, à la directive européenne 40, dite TPD (directive sur les produits du tabac) mise en œuvre en Italie avec le décret législatif 6/2016 (transposition de la directive 2014/40 en fait / UE sur le rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres relatives à la transformation, à la présentation et à la vente des produits et produits du tabac….).

Ces réglementations réglementent spécifiquement les produits du tabac (c'est-à-dire contenant de la nicotine sous diverses formes) et non les infinies autres catégories de produits disponibles dans le monde de la chimie ou plus simplement sur le marché.

En effet, en ce qui concerne les produits du tabac, l'article 8 du décret législatif 6 énonce entre autres au paragraphe 3:

La mise sur le marché de produits du tabac contenant les additifs suivants est interdite:

a) les vitamines ou autres additifs qui donnent l'impression qu'un produit du tabac est bénéfique pour la santé ou présente moins de risques pour la santé;

La justification de cette interdiction est tout à fait acceptable, il serait sérieux si un fumeur pouvait être convaincu que fumer, s'il présentait des additifs, peut "bien faire" et serait un véhicule publicitaire qui, entre autres, entrerait en conflit avec les interdictions de promotion de produits du tabac.

Il serait également absolument illogique, et pour cette raison il n'est pas interdit, de vendre des substances potentiellement bénéfiques pour le corps, si c'était vrai on ne pourrait plus vendre du lait en disant qu'il contient des oméga 3, ou du poisson bleu en disant qu'il contient des graisses insaturées qui le font. bon pour la santé, ou, pour rester sur le sujet, que les vitamines doivent être consommées car elles peuvent être bonnes pour ceci ou cela.

Imaginons donc qu'à l'intérieur du filtre à cigarette, au lieu de la fameuse boule de menthol (d'ailleurs déjà l'objet de larges critiques), il y avait une boule "magique" qui, par exemple, améliore la vue. On pourrait spéculer en disant «fumez, vous enlevez vos lunettes». Évidemment, pour décourager le tabagisme, le législateur l'a interdit parce qu'il n'est pas possible de perdre de vue le concept principal selon lequel fumer fait mal et que fumer doit être combattu à tous les points de vue, et donc certaines de ses activités ne peuvent être identifiées. bénéfique en le mystifiant grâce à la présence de substances intrinsèquement bénéfiques.

Et c'est le point, fumer ou mieux absorber la nicotine est la ligne de démarcation qui isole les produits du tabac de tous les autres produits. Produits qui ont des réglementations spécifiques et particulières selon leur classification.

Donc ZERO est en dehors de ces limites ou si vous préférez sortir du champ réglementaire justement parce qu'il ne contient pas de nicotine de la manière la plus absolue.

Concernant la présence d'acide l-ascorbique, couramment assimilé à la vitamine C, bien qu'il soit la vitamine principale ou l'un des cofacteurs du complexe de la vitamine C, puisqu'il ne peut être défini chimiquement comme vitamine C, il ne serait considéré qu'un additif mais, en tout cas, non inclus dans la réglementation et dans les interdictions des dispositions énumérées pour ce qui a été dit ci-dessus.

Pour cette raison, même dans la présentation en direct du produit sur le canal Blendfeel à ceux qui ont demandé s'il pouvait être mélangé avec des produits contenant de la nicotine, la réponse était fondamentalement: il n'y a pas d'incompatibilités chimiques mais la philosophie du produit se heurte à cette pratique.

Il est donc précisé pour ce qui précède, tel que prescrit dans la notice, que ZERO ne doit pas être utilisé dans des liquides contenant de la nicotine et / ou pour préparer des mélanges contenant de la nicotine.

ZERO n'est pas de la nicotine et est en fait une alternative à celle-ci.
Invia commenti
Cronologia
Salvate
Community

Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu